Rechercher
    • Nicolas FRANCK

    ETRE et FAIRE : la clé du BONHEUR


    Nous avons tendance à nous réfugier dans le faire ( l'égo) en comblant nos peurs ( de manquer par exemple) de ne pas exister en se perdant dans l'action ( sport, travail...) et en oubliant notre Etre. On vit l'ignorance. D'autres se perdront ou se réfugieront dans l'Etre, le ressenti, les émotions en " jugeant" la matière. On se convainc dans cet état que nous n'avons pas besoin de travailler pour être heureux, on peut passer des heures à s'isoler, en se coupant de l'autre et en ayant plus de liens sociaux. On vit alors l'illusion. Je suis passé par les 2 étapes : une première partie de ma vie ou je pensais que la Vérité était ce que je voyais, je suis totalement " tombé" pour mon expérience, dans l'égo. J'avais tout ce que je voulais matériellement, dans mon travail, avec ma femme, mes enfants et mes amis. Mes activités et loisirs remplissaient mon temps et j'étais toujours très occupé. Seulement voilà, un mal - Etre venait de temps en temps me rappeler que j'oubliais une partie de moi. En effet, le yang ou notre partie masculine est là pour agir, se mettre au monde, mais pas n'importe comment. Je m'explique: Notre Etre ou partie féminine ( Yin) a la nécessité d'être reconnue par le Yang ou l'Ego. Je me suis donc consacré à écouter mes ressentis, mon Coeur, mon intériorité. J'ai donc entrepris un chemin d'introspection que beaucoup n'ont pas compris car " j'avais tout pour être heureux". J'ai ainsi développé un Sensible inné, que chacun possède en Soi. Je pouvais m'abandonner à ce Coeur qui a si soif d'être écouté et entendu. Je n'osais exprimer ma douceur, ayant peur de la réaction de l'autre; je n'osais exprimer la beauté que je voyais dans les yeux de l'autre, je n'osais dire " je t'aime" de façon pure et désintéressée dès que je le ressentais. Je taisais en vérité ce Sensible en SOI. Cela se manifestait souvent par une pointe au Coeur ou le Coeur lourd ( ou une sensation désagréable au niveau du plexus solaire). La clé majeure a été de prendre Conscience que je suis responsable de tout ce qui m'arrive. En effet, je passais mon temps à me plaindre. Si je n'allais pas bien, c'était de la faute de la société, de mes amis qui m'ont trahi, de l'autre ou tout simplement de l'extérieur. Je peux aujourd'hui vivre une unité qui permet à mon Ego d'être dans la vie, de profiter de tous les plaisirs et joies de vivre, en étant attentif à chaque instant à ce que je ressens à l'intérieur ( mon Yin). Ainsi, les ajustements peuvent s'opérer. Si mon Yang se perd dans l'action, mon corps va se manifester ( en ayant souvent une gêne dans la gorge). Ceci signifie que je n'ai pas exprimé mon ressenti. A l'inverse, si je ressens un mal-Etre, j'entends que mon Yin a peur de ne pas être écouté par mon Yang. Je me replonge donc dans mon ressenti en l'intensifiant. Je témoigne par cet écrit que C'EST POSSIBLE. Oui, il est possible de vivre sans souffrir. Je vous aime car en vérité, nous sommes tous unis par le sensible ( le Yin) et notre Coeur à tous est lié et ne forme qu'UN.


    75 vues